La confusion des genres



Réponses à certaines demandes homosexuelles sur le mariage et l’adoption


Xavier Lacroix - Editions Bayard - mai 2005 - 152 p. *


Sur un sujet aussi sensible que les relations familiales s’expriment aujourd’hui des revendications inédites. Le droit envisage un statut pour la vie commune entre partenaires de même sexe sur le modèle de la fondation d’une famille par un homme et une femme. "Époux" pourrait bientôt ne plus renvoyer à "Épouse". Avec les avancées des techniques de procréation, "parents" ne signifierait plus "père et mère", et l’on se demande s’il est nécessaire que le "père" soit de sexe masculin. Que des situations complexes existent est une chose. Qu’à cause d’elles la définition de la famille doive être modifiée en est une autre.


Toute différence est souvent dénoncée comme "discrimination" et la confusion s’installe entre les places, les genres et les mots. Sur des questions passionnelles, si souvent livrées à la pression médiatique ou idéologique, ces pages visent à offrir des outils d’analyse, pour favoriser un débat raisonné. Elles suggèrent des concepts et des critères de jugement en un domaine où les points d’ancrage pour une argumentation objective sont parfois difficiles à trouver pour les non-spécialistes.


Cet ouvrage comporte trois chapitres :


- Chapitre I : Le terme "homoparentalité" a-t-il un sens ?


- Chapitre II : Sur le "mariage" homosexuel


- Chapitre III : Argumentaire : réponses à quelques arguments courants en faveur de l’adoption homosexuelle.


- Annexe : Extraits de l’arrêté de la Cour européenne des droits de l’homme L’argumentation a bénéficié du concours de plusieurs experts : Michel de Boucaud, Psychiatre, directeur du D.U. d’études interdisciplinaires sur la famille, Université Victor Ségalen, Bordeaux 2 (psychologie clinique), Jean-Marc Ghitti, agrégé de philosophie, docteur en philosophie, Jean-Marie Gueullette, docteur en médecine, docteur en théologie, Université catholique de Lyon, Vincent Laupies, psychiatre, psychothérapeute, Thierry Massis, avocat à la Cour, ancien membre du Conseil de l’Ordre du barreau de Paris, Paul Moreau, docteur en philosophie, Université catholique de Lyon, Guy Raymond, professeur émérite, Université de Poitiers, Michel Rouche, professeur émérite, Université Paris IV – Sorbonne.