Homosexualité et mariage



Père Tony Anatrella - Eglise de France - Documents épiscopaux - n° 9 - juin 2004 - 18 pages


Depuis quelques années, le développement de revendications homosexuelles n’a cessé, sous la pression d’un discours uniforme, de s’imposer au sein de la société. La sentimentalité et la publicité qui l’entourent provoquent un aveuglement intellectuel pour discerner les enjeux et les conséquences pour la société. Le droit de se marier et le droit d’avoir recours à la procréation médicalement assistée (PMA) et d’adopter des enfants sont devenus de nouvelles exigences. Elles sont un prélude à la remise en question des normes objectives sur lesquelles est fondée la société : le sens de l’altérité sexuelle partagée par l’homme et la femme. -Le père Tony Anatrella, psychanalyste et spécialiste en psychiatrie sociale, mais aussi consulteur du Conseil pontifical pour la famille et du Conseil pontifical de la santé, expose dans ce Documents Épiscopat quelques-uns des problèmes anthropologiques et psychologiques qui se posent face à la demande du « mariage homosexuel ». Il souligne que l’on ne manipule pas impunément des interdits de base comme celui du respect de la différence sexuelle dans la loi civile. Le non respect de cette réalité, qui a force de loi, est source de violences et dévalorise toutes les autres lois. Alors est-ce un progrès pour la société que de vouloir instituer des tendances sexuelles au détriment des deux seules identités qui existent, celle de l’homme et celle de la femme ?