Règlementation du don d’organes et de tissus par des personnes vivantes dans la



Commission nationale d’éthique pour la médecine humaine


Prise de position 6/2003, Berne, mars 2004


http://www.nek-cne.ch/fr/pdf/stellu..., (page consultée le : 26 octobre, 2004).


Le don d’organes par des personnes vivantes occupe une place toujours plus importante dans la médecine de la transplantation. Il est actuellement possible de transplanter, à partir de donneurs vivants, non seulement des reins, mais aussi des parties de foie, de poumon et d’intestin grêle, de la moelle osseuse et d’autres tissus - et ce avec un risque soit moindre, soit plus important mais acceptable selon le cas, et avec un bon résultat thérapeutique. La Commission nationale d’éthique (NEK-CNE) identifie les questions éthiques soulevées dans ce domaine et en expose ici les interactions.