Manières de penser : Arguments et tromperies en bioéthique

mardi 31 mars 2015


Bruno Couillaud - Editions F.-X. de Guibert - juin 2013 - 293 p.


Les problèmes éthiques posés par la pratique médicale ou la recherche nous rendent tous avides de solutions et de certitudes : comment évaluer telle pratique, doit-on accepter telle législation ? Cependant, il convient de répondre à une question préalable : nos manières de penser sont-elles pertinentes ? C’est à cette interrogation que ce livre s’efforce d’apporter une réponse, en mettant la logique au service de la bioéthique. Que de problèmes posés aujourd’hui par les progrès de la pratique médicale ou les avancées de la recherche scientifique ! Statut de l’embryon, utilisation des cellules-souches, assistance médicale à la procréation, gestation pour autrui, diagnostic préimplantatoire, bébé médicament, clonage, eugénisme, mais aussi soins et accompagnement des mourants, euthanasie, ou encore avortement, contragestifs... On demande beaucoup à la bioéthique. Mais prend-on le temps d’armer notre raison de la vigilance requise pour aborder ces questions si délicates ? S’interroge-t-on sur la manière dont leurs termes sont ou non définis ? Comment les arguments sont-ils construits ? Sont-ils réels ou fictifs, solides ou incertains ? Enfin, celui avec qui je discute ne se tromperait-t-il pas lui-même, ou ne chercherait-il pas aussi parfois à me tromper ? C’est un service urgent à rendre à l’intelligence que de répondre à ces questions. Il en va de notre responsabilité en matière d’écologie humaine. La bioéthique n’a-t-elle pas pour but le respect de la dignité de "tout homme et de tout l’homme" ?