Aimer en vérité

vendredi 3 octobre 2014


Pierre Hervé Grosjean - Editions Artège - 2014 - 148 p.


Depuis des années qu’il rencontre et écoute des jeunes, l’abbé Grosjean les connaît bien. De son expérience d’accompagnement et de ses conférences, il a recueilli le meilleur pour répondre à toutes leurs questions sur la construction d’un amour vrai. Ni cours de morale, ni code de conduite, ce livre veut transmettre aux jeunes de 15 à 22 ans des convictions qui font grandir et encouragent, pour se préparer à aimer. Un ouvrage indispensable également pour tous ceux qui veulent donner à leurs ados et leurs aînés une vision juste et constructive de l’amour.


Il y a 10 ans, à l’invitation des "Jeunes Témoins de la Vie Humaine" qui organisaient leur week-end national, et quelques mois avant mon ordination sacerdotale, je donnais de façon un peu improvisée une conférence sur ’le flirt’. Le mot lui-même fait aujourd’hui un peu désuet ! Un an après, un jeune qui m’avait enregistré ce jour-là me demandait s’il pouvait transmettre cette conférence à l’un de ses amis. La magie d’Internet faisant son effet, cette conférence a beaucoup circulé et a occasionné de nombreux courriers et invitations à intervenir dans des lycées. Quelques années après, je donnais une conférence pour des étudiants à la paroisse Saint-Augustin à Paris, intitulée "Aimer en vérité". L’expérience de quelques années de prêtrise me permettait alors d’ajuster certaines choses et d’approfondir un peu. Là encore, l’enregistrement et le texte de cette conférence ont beaucoup circulé... Depuis, j’ai souvent l’occasion d’intervenir dans des paroisses ou des lycées. Je reçois presque quotidiennement des mails de jeunes qui ont pu lire cette conférence grâce à un ami et qui témoignent de ce qu’ils ont pu en tirer. Étonnante fécondité qui me dépasse complètement et qui prouve qu’Internet est - aussi - un formidable outil d’apostolat, y compris entre amis !


De ces courriers et de ces conférences, je retire deux enseignements.


D’abord le poids de certaines idées reçues. Elles brouillent considérable-ment la bonne compréhension du message de l’Église sur l’amour et la sexualité. Combien de caricatures ont réussi à se faire une place dans les esprits, même de "bons petits cathos" ! Il se peut que nous, prêtres, mais aussi parents et éducateurs, n’y soyons pas complètement étrangers. À l’évidence, la manière de présenter ce message joue beaucoup sur la façon dont il peut être reçu. Entre laxisme et rigorisme, entre jeunisme et ringardise le chemin de crête n’est pas toujours facile à tenir !


Le 2e enseignement est une surprise mêlée de joie. Celle de constater, quel que soit le public rencontré, son niveau de religiosité, son niveau de vie ou son milieu social... qu’l y a dans tous les cœurs une soif d’aimer en vérité. Je rencontre des jeunes inondés de conseils techniques sur la sexualité, qui savent tout du sexe, qui ont tout vu, parfois tout essayé, mais qui cherchent et qui réclament qu’on leur donne le sens, le secret d’une vraie joie. Tous ont soif d’autre chose ! Ils attendent qu’on ose leur proposer un idéal, qui les élève et les motive à se dépasser, au-delà des "trucs" faciles. C’est pour moi une espérance immense. Même derrière des façades d’indifférence, même au fond des cœurs les plus blessés, même à côté de grandes faiblesses, il y a une soif du vrai, cette intuition que nous sommes tous faits pour un grand amour, qui seul peut nous combler ! Les jeunes attendent même des repères qui peuvent les aider à construire cet amour. Ils réclament de la part des adultes - prêtres, parents, éducateurs - l’audace de leur proposer un chemin exigeant mais heureux, et non une fausse "compassion" qui excuserait ou même légitimerait toutes les erreurs possibles.