Le Désir d’enfant. Histoire intime, décision politique

lundi 22 septembre 2014


Marie Gaille - Presse Universitaire de France - Collection "La nature humaine" - novembre 2011 - 184 p.


La tradition philosophique accueille une interrogation récurrente sur le rôle joué par les désirs humains dans l’histoire politique et institutionnelle des sociétés. Le désir d’enfant est à la fois revendiqué comme part essentielle de la vie "intime" des sujets et pris dans des logiques publiques et collectives, objet d’intervention du pouvoir. L’analyse du désir d’enfant constitue un défi pour la réflexion philosophique. Que signifie-t-il ? Que vise-t-il ? Quelle est sa portée morale ? Au nom de quels principes peut-on fonder l’action politique à son propos ? Aucune de ces questions ne reçoit de réponse simple. Pour envisager le désir d’enfant, l’enquête s appuie sur une lecture et une discussion du corpus psychanalytique consacré à la procréation, et discute la thèse de la liberté de procréation au profit d’une pensée, à la fois critique et normative, de la solidarité procréatrice.