L’Église et l’Amour

lundi 22 septembre 2014


Tony Anatrella - Editions Flammarion - Collection Champs - 2000 - 300p.


Notre société se complaît volontiers dans la représentation d’une sexualité entièrement "libérée". Spots publicitaires, affiches, campagnes de prévention pour la lutte contre le sida en témoignent. Mais est-il pertinent, fût-ce sous un prétexte sanitaire, de valoriser comme une norme sociale une sexualité infantile, éclatée dans des pulsions partielles ? Qu’on favorise chez les jeunes une prise de conscience de leur responsabilité, c’est une bonne chose : mais il ne saurait être question de cautionner socialement tous les comportements. Pour sa part, l’Eglise présente un autre discours qui s’appuie sur une conception relationnelle de la sexualité. Comment, en effet, ne pas reconnaître que la jouissance sexuelle acquiert toute sa dimension dans la reconnaissance de l’autre ? Ce discours, cependant, ne parvient pas à être entendu. Mauvaise foi des uns ? Excès des autres ? Procès d’intention ? Obscurantisme ? Tony Anatrella aborde dans ce livre le débat le plus polémique de la morale sexuelle d’aujourd’hui.