Nés vulnérables : Petites leçons de fin de vie

lundi 22 septembre 2014


Agnès Bressolette - Presses Universitaires de France (PUF) - Paris) - mai 2013 - 151 p.


Psychologue dans un service de soins palliatifs, l’auteure s’interroge de manière personnelle sur ce qui se vit dans ce lieu et ce temps d’avant la mort. Qu’est-ce qui fait qu’on y travaille et que soutient-on jusqu’au bout quand surgit la question du "à quoi bon" ? Travailler dans un service de soins palliatifs ne laisse pas indemne. Cela bouscule et fait découvrir combien nous sommes vulnérables et ce, depuis notre naissance. Réfléchir sur notre vulnérabilité révèle des dimensions essentielles dans la structuration psychique de l’être humain. Nous avons besoin de soins, d’un environnement ouvert et contenant pour accueillir le chaos pulsionnel à l’œuvre dans les moments de déréliction. Le fait de croire "quand même", de rêver, de se raconter des histoires ou l’art sont des aides et des repères pour initier quelque chose avec ce qui nous tombe dessus. Pour cela, il ne faut pas être seul. On découvre ce que représente la force d’un lien de confiance à l’autre, de la relation entre deux vulnérabilités partagées. Ainsi peut-on s’étonner et peut-être retrouver le contact avec ce qui est vivant en soi et ne demande qu’une chose : être enfin entendu.