Comme toi, j’ai demandé à mourir

jeudi 5 juin 2014


René Pasquale, Éliane Fraysse - Quasar Editions - 2013 - 107 p.*


Ce matin de novembre 2002, quand Éliane entre dans la chambre de son mari, à la résidence Mazenod, le doigt de Jacques se pointe avec insistance vers la radio.


Elle lance : "Tu as écouté les infos ? Raconte !"


Elle s’approche du lit où son mari est allongé et lui glisse sa tablette sous la main droite. Patiemment, lettre après lettre, elle décrypte :


- V.I.N.C.E.N.T. H.U.M.B.E.R.T.


Vincent Humbert demande au président de la République française, Jacques Chirac, "le droit de mourir". Jeune pompier, il a été victime d’un grave accident de la route, le 24 septembre 2000. Depuis lors, il est aveugle, muet et tétraplégique. Complètement lucide, aux dires du personnel soignant et de ses proches, il demande que soient abrégées ses souffrances.


Comme toi j’ai demandé à mourir.


Une aide-soignante passe la tête par la porte. Elle vient faire la toilette de Jacques. Mais celui-ci ne s’arrête pas, son index court sur les lettres...


- I.L.N.E. S.A.I.T. P.A.S.


- Tu veux qu’on lui écrive ? propose Éliane.


- O.U.I.