L’impasse : du mariage laïc au mariage gay

mardi 24 septembre 2013


Jacques de Guillebon - Editions de l’Oeuvre - 213 - 120 p.


Partout en Europe, et singulièrement en France, le mariage civil subit des évolutions qui bouleversent les principes de la famille, de la parentalité et de la filiation. Or la vocation essentielle de la famille, rappelle Jacques de Guillebon, est d’encadrer la filiation. La famille est d’ailleurs ontologiquement et chronologiquement antérieure à la société. Cette dernière n’a donc pas la capacité de bouleverser ses fondements par un texte de loi.


L’ouverture du mariage aux couples homosexuels rend possibles l’adoption et la procréation médicalement assistée avec intervention d’une tierce personne. Au nom du "droit à l’enfant". Or, il n’y a pas de droit à l’enfant. L’enfant n’est pas un objet, mais un être autonome né d’un père et d’une mère.


Calqué à l’origine sur le mariage religieux, en perte de vitesse et de sens depuis plusieurs décennies, le mariage civil est aujourd’hui dans une impasse.


Journaliste et essayiste, Jacques de Guillebon est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont nous sommes les enfants de personne et L’anarchisme chrétien.