La théologie dans les limites de l’institution. Repositionnements identitaires et accompagnement théologique

vendredi 17 mai 2013


Guy Jobin - Éditions du Cerf - Revue d’éthique et de théologie morale - n°71 - p.121-142


Les institutions laïques publiques constituent un lieu d’engagement pour les citoyens croyants. Et pourtant, ces institutions exigent la mise entre parenthèses des convictions appuyées sur des "doctrines englobantes", selon l’expression de John Rawls. Les citoyens croyants sont soumis à des normativités institutionnelles qui confrontent leurs valeurs et, partant, leur identité de croyant. Comment réagissent-ils à ces inévitables chocs axiologiques ? Quels déplacements ou quelles recompositions identitaires ces engagements suscitent-ils ? Quelle forme théologique d’accompagnement peut être pertinente dans de tels contextes institutionnels ?


Guy Jobin est théologien. Il est professeur agrégé de théologie morale et d’éthique à la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval (Québec, Canada). Il est titulaire de la Chaire "Religion, spiritualité et santé".