Premiers jalons d’une recherche auprès de professionnels soignants : souffrance morale et identité institutionnelle

vendredi 17 mai 2013


Francois Delforge, Thomas Périlleux - Éditions du Cerf - Revue d’éthique et de théologie morale - n°271 - 2012 - p. 67-82


À un moment de déclin des programmes institutionnels, les assises symboliques des institutions ont changé de même que leurs modes opératoires ; c’est ce que laisse apparaître une observation de terrain menée par les auteurs dans diverses unités de soins intensifs. Les principes "sacrés" (Dubet) qui fondaient le travail institutionnel sont entrés en crise quand ils ne deviennent pas tout simplement insignifiants pour les individus auxquels ils s’adressent. Ainsi, pour les professionnels rencontrés, le "référentiel chrétien", qui s’efface à leurs yeux des directives officielles, ne fait pas ou plus directement question. S’il reste structurant de certaines pratiques en soins intensifs, c’est de manière souterraine et tacite.


François Delforge est licencié en sociologie et détenteur d’un DEA de sociologie du pouvoir-sociologie clinique. En lien avec le GHICL et la Fondation Sedes Sapientiae de l’Université catholique de Louvain, il a été engagé comme chercheur par le RSL pour une étude de terrain dont il partage ici la première synthèse.


Thomas Périlleux est psycho-sociologue, Professeur à la Louvain School Management et professeur invité aux facultés universitaires Saint-Louis, à Bruxelles. Il est particulièrement spécialisé dans les thématiques touchant la souffrance au travail.