Comment définir une éthique pour notre civilisation technologique ?

vendredi 17 mai 2013


Frédérick Bruneault - Editions Laval théologique et philosophique - vol.68 - n° 2- 2012 - p. 335-357.


Y a-t-il une fondation rationnelle ultime à nos obligations morales qui puisse nous permettre de faire face aux exigences de notre situation technologique actuelle et des inquiétudes qu’elle fait surgir ? Ce texte a pour objectif de répondre affirmativement à cette question en examinant les travaux de deux auteurs qui partagent une lecture de l’aspect paradoxal de la réflexion éthique contemporaine, à savoir Karl-Otto Apel et Hans Jonas. Chacun de leur côté, ils se proposent de fonder rationnellement une éthique capable d’affronter l’ampleur des problèmes auxquels fait face la civilisation technologique, mais ils le font par des chemins passablement différents. Ma thèse est que ces deux voies sont nécessaires pour arriver à l’objectif d’une fondation rationnelle ultime de l’éthique, mais qu’elles ne peuvent y arriver qu’à la condition de travailler en complémentarité.