Souffrance de fin de vie : jusqu’où médicaliser ?

vendredi 17 mai 2013


J.-P. Bénézech - Ethique & Santé. 2012/6 - 9 - p. 55-59


Jusqu’où aller dans la médicalisation de la fin de vie ? La prise en charge de la douleur, ces dernières années, peut nous servir de modèle. Les progrès réalisés se sont accompagnés de modifications sociétales à type de mieux-être mais aussi de fragilisation. Foucault et Illich interrogent cette mainmise d’un biopouvoir qui confine à la désappropriation des malades de leur propre santé. Pourtant, il ne nous paraît pas possible d’abandonner en chemin cette voie de l’humanisation, soucieuse des plus faibles, en médecine comme dans la vie de la société, à l’image du filet social développé dans l’ensemble des pays sans distinction politique.