Le don d’organe, progrès technique ou geste d’humanité ?

mercredi 20 mars 2013


Marie-Françoise Meurisse, Michel Meurisse - Ethica Clinica - Revue Francophone d’Ethique des Soins de Santé - La greffe d’un corps à l’autre - 61 - 2011 - pp. 6-13


L’objectif de cet article est de s’interroger sur la nature du geste qui établit un lien indélébile entre celui que l’on appelle "le donneur" et cet autre, "le receveur". En quoi ce geste relève-t-il véritablement du don ? En quoi l’intervention du tiers médical est-elle susceptible d’interférer à ce niveau ? Doit-on craindre ou espérer qu’elle s’inscrive dans le projet post humaniste d’améliorer l’homme par l’intervention technique ? Quelles sont finalement les représentations de l’humain qui sont mises en jeu dans le recours aux greffes d’organes ?