Sens et valeur des droits de l’homme

mercredi 20 mars 2013


Hubert Faës - Editions du Cerf - Revue d’éthique et de théologie morale - 2011/2 - n° 264 - p. 73-88


En prêtant attention aux circonstances de l’énonciation et pas seulement au contenu des Déclarations des droits de l’homme, on comprend qu’elles ne sont pas l’énoncé d’une morale ou d’un modèle d’humanité, mais des gestes politiques qui mettent en avant une politique morale, c’est-à-dire respectueuse de qui à chaque fois est un homme. Plus proches de la loi évangélique que d’une loi naturelle, elles font des droits de l’homme un absolu dans un sens inédit de ce terme.