Le désir de la maternité et la mort

mercredi 22 août 2012


Yris Ertugal - Éditions L’Harmattan - 2012 - 310 p. *


Fondée sur le désir grâce au droit à la contraception et à l’avortement, la maternité s’affirme. Dans un monde où le formatage est de règle, des stéréotypes prévalent, d’une maternité radieuse, de son absence douloureuse ou anormale. De phénomène exclusivement naturel, la naissance d’un enfant est devenue un choix programmé, assisté par la science, dont les avancées suscitent des espoirs tels que la maternité semble accessible à tous et que la mort paraît incongrue. Dans cette étude, au contraire, la mort accompagne les vies. La recherche du lien entre désir de maternité (puissant, trouble, complexe, ambigu) et mort s’appuie sur les témoignages d’hommes et de femmes (mères et non-mères) et de spécialistes (médecins, biologistes, psychanalystes, etc.). Quels facteurs agissent dans le désir d’être mère ? Ou de ne pas l’être ? Quels rôles jouent les institutions à visée normative ? La famille ? Les aléas de la vie ? Depuis quarante ans, comment se vivent la maternité, son refus, la stérilité ?