Pharmaciens hors-la-loi

vendredi 20 janvier 2012


Mgr Marc Aillet - Editions de L’Homme Nouveau - Paris - 2011- 90 p.*


La logique des droits est celle d’un rapport de force. Les lobbies de la culture de mort ont réussi à imposer le droit à la santé reproductive, cet euphémisme qui désigne le droit à l’avortement et à la contraception. Et pour le pharmacien, ce droit s’avère oppressif, puisqu’il est sommé de laisser sa conscience à l’entrée de son officine pour devenir un fonctionnaire de la santé reproductive. Il doit alors dispenser des pilules contraceptives et abortives et demain des cocktails létaux. Pour les pharmaciens, les problèmes posés sont graves : jusqu’à quel point peut-on coopérer ? Quel acte prophétique doit-on poser face à cette nouvelle forme de totalitarisme ? Ce livre collectif réalisé sous la direction de Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, aborde l’objection de conscience du pharmacien sous ses différents aspects : moraux et théologiques, institutionnels et politiques. Que faire ? La réponse est loin d’être simple mais dans tous les cas le refus de la coopération au mal doit devenir l’affaire de tous les chrétiens, au risque de la dissidence.