La fin de l’homme : les conséquences de la révolution biotechnique



FUKUYAMA, F. - La Table Ronde, Contretemps - 2002 *


Aldous Huxley avait raison : la biotechnique contemporaine menace d’altérer radicalement la nature humaine et de nous propulser dans une "post-humanité" effrayante. Francis Fukuyama ne se borne pas à adresser un constat solidement argumenté, il tire les conséquences : "La nature humaine modèle et détermine les différents types possibles de régimes politiques, si bien qu’une technique assez puissante pour remodeler ce que nous sommes risque bien d’avoir des conséquences potentiellement mauvaises pour la démocratie libérale et la nature de la politique elle-même".