Mort, mort encéphalique et don d’organe : approche anthropo-philosophique

vendredi 20 janvier 2012


J. CABARET - Éthique & Santé - Vol. 8 - n°1 - mars 2011 - p. 16-20*


La mort est un évènement qui est plus ou moins accepté au cours de la vie. La décision sur le statut de mort peut être dans les mains de la famille ou de l’équipe médicale quand il s’agit de transplantation. Nous nous demandons si la construction de la notion de mort pour réaliser des transplantations est solide, sachant que la mort encéphalique n’est qu’un aspect possible de la mort, et que la mort est ressentie au crible des possibilités techniques mais aussi des croyances sociales. Les donneurs d’organes attendent des définitions précises de la mort qui ne rentreront pas en conflits avec leurs croyances et leur peur physique du don.