La médecine sans le corps : une nouvelle rélfexion éthique



SICARD D. - Plon - 2002 *


Il est étrange que, dans un siècle en apparence aussi matérialiste, aussi centré sur le corps comme seule source et référence à la jouissance, ce corps devienne en même temps de plus en plus virtuel. Virtualité dont témoigne, sur le plan de la médecine, l’irruption bientôt exclusive des images et des chiffres : ce qui surgit alors, ce n’est plus le corps dans son dépouillement ou sa misère, ce sont des chiffres et des images numérisées. Face à cette science biomédicale ivre d’elle-même et bousculant sans cesse les limites, la bioéthique nous oblige à poser les vraies questions du sens de la vie.