Tous fragiles, tous humains

vendredi 28 octobre 2011


Marie-Hélène Boucand, Bruno Frappat, Julia Kristeva, Michela Marzano, Jean Vanier et alii, Albin Michel, Paris, 2011, 220 pages. *
 


Un premier colloque, tenu à Toulouse et déjà à l’initiative du mouvement de l’Arche, avait fait l’objet d’un ouvrage intitulé "La Fragilité, faiblesse ou richesse ? ". Celui-ci montrait que toute facette de la fragilité contenait en elle-même des richesses insoupçonnées et une force : celle d’une humanité consciente de ses limites mais aussi de ses ressources.


Ce présent ouvrage reprend une deuxième rencontre tenue à Lyon en ce début d’année 2011. L’approche est différente : il s’agit de prendre conscience que nos sociétés, malgré leurs apparences, sont porteuses de fragilités et c’est en cela qu’elles sont humaines. Mais pourquoi sommes-nous plus réceptifs à ces crises qui nous fragilisent alors que le monde a traversé bien d’autres situations et avec beaucoup moins de moyens ? Notre société cherche-t-elle à éradiquer ces zones de faiblesses qu’elle ne veut tolérer et qu’elle ne peut maîtriser ? A Lyon, comme il y a 2 ans à Toulouse, les intervenants (qu’ils soient médecins, économistes, théologiens ou acteurs dans le monde) nous invitent à porter un nouveau regard sur ces apparentes faiblesses, celles qui nous habitent, pour en prendre conscience, nous confronter s ! ans faux semblants à nos fragilités car elles nous renvoient au "mystère de l’être humain". Nous devons être capables de vivre toutes nos fragilités et déceler ce qu’elles recèlent de richesse et de fécondité. C’est un lieu d’espérance ...