Je refuse ! L’objection de conscience, ultime résistance au mal

jeudi 7 avril 2011

François de Lacoste Lareymondie, Ed. de l’Emmanuel, Paris, 272pp. 2011 *

Comme un lointain écho au célèbre « J’accuse » de Zola, Je refuse ! dénonce le faux-procès fait à l’objection de conscience. L’objection de conscience, question éthique et politique majeure, concerne un nombre très significatif de personnes qui voudraient résister à ce qu’elles considèrent comme mal. Pourtant, il existe peu d’écrits sur le sujet.

Grandes figures de l’objection de conscience, Thomas More, Baudouin 1er de Belgique et Franz Jägerstätter sont les référents de la réflexion que mène l’auteur. Au travers de celle-ci, l’auteur démontre l’étendue du périmètre dans lequel l’objection de conscience peut se déployer. Avec un réel souci pédagogique, il explique comment l’objection de conscience touche aux principes de liberté, de tolérance, de vérité, d’autorité, de responsabilité, de discernement et de prudence. Habilement, il les replace dans leur contexte historique et philosophique, et met en lumière le moment où l’objection de conscience apparaît ainsi que les écueils à éviter.
En fin d’ouvrage, l’auteur propose un guide de conduite pratique pour toute personne confrontée un jour à cette question.

AUTEUR

François de Lacoste Lareymondie : marié et père de famille, ancien élève de Sciences Po et de l’ENA, il fut d’abord officier de la Marine, puis administrateur civil avant d’être rapporteur au Conseil d’Etat. Il a ensuite mis ses compétences au service du groupe bancaire CIC dont il est devenu le secrétaire général. Il est aujourd’hui membre du directoire du Fonds de Garantie des Dépôts. Il a été élu local pendant vingt ans. Il a publié de nombreux articles dans la revue Liberté politique et sur le site libertepolitique.com édités par l’Association pour la Fondation de Service politique dont il est le vice-président.